Pas de frais de reconversion en euros

image zero-pourcent-551x290

Les professionnels souhaitant reconvertir leurs Bizh en euros ne paieront pas de frais de reconversion… du moins la première année.

Il y a quelques mois, MLK-Gwened avait envisagé de demander 5% de frais de reconversion, c’est-à-dire ne rendre que 95 euros à un professionnel qui aurait souhaité reconvertir 100 Bizh.

Le principal argument en faveur des 5% était de dissuader les professionnels de reconvertir leurs Bizh en euros. En effet, 5% est un montant assez élevé pour susciter des réactions et donc des explications sur la nécessité de faire circuler la monnaie locale plutôt que de la reconvertir. Un autre argument était de rembourser à l’association le coût de la reconversion, puisque les activités d’échange occasionnent des frais et prennent beaucoup de temps. Enfin, la contribution à la reconversion fait partie des critères de référence du réseau des MLCC définis à Bidard en mai 2015, enrichis par le Manifeste et la Charte des MLCC que MLK-Gwened a signés.

Cependant, l’étude du fonctionnement d’autres MLCC montre que certaines d’entre elles ne prennent aucun frais, d’autres 2% ou 3% et plus rarement 5%. En effet, ces frais apparaissent parfois comme des obstacles à l’acceptation de la Bizh par les professionnels. Or le but de MLK-Gwened est de favoriser la circulation de la Bizh dans le territoire. Si une de ses missions est de minimiser la reconversion en euros, il n’est pas question d’effrayer les professionnels avec des frais nouveaux, il semble préférable de les inciter à trouver des débouchés au sein du réseau de la Bizh. Le règlement intérieur de MLK-Gwened, en cours de rédaction, précisera que les professionnels ne doivent envisager la reconversion qu’en dernier recours. C’est le rôle de MLK-Gwened de les y aider.

Un bilan sera effectué au bout d’un an de circulation de la Bizh. S’il s’avère que les professionnels reconvertissent trop de Bizh en euros, MLK-Gwened réexaminera sa position et envisagera peut-être d’établir des frais de reconversion non nuls.

Finalement, le fonctionnement de la Bizh se précise donc :

  • pas de fonte : les coupons de Bizh ne perdront pas de valeur au cours du temps ;
  • pas de bonification : l’échange des euros contre des Bizh se fera sans « bonus » ;
  • pas de frais de reconversion en euros (la première année) : l’échange des Bizh en euros sera gratuit.

Rappelons que les particuliers ne peuvent pas reconvertir leurs Bizh en euros.

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement (et non pour vous traquer).Accepter

Chargement en cours...
Chargement en cours...