La Bizh circule !

La Bizh a rencontré son public.

Le samedi 27 janvier, lors du Forum Social Local 2018 qui se déroulait à Séné, son lancement a connu un vif succès.

Environ 70 personnes ont participé à l’atelier organisé par l’association MLK-Gwened, initiatrice et porteuse de ce projet.

Joël Labbé, sénateur, a introduit la séance, en insistant sur la nécessité de lutter contre les effets néfastes de la mondialisation de l’industrie agro-alimentaire, en illustrant son propos de maints exemples. Il a salué l’intérêt de la monnaie locale en tant que levier de la relocalisation de l’économie, à savoir d’une production et d’une consommation vertueuse pour notre territoire.

Dans ce sens, Mickaël Rateau a fait part de la dynamique développée sur le Pays de Vannes concernant l’autonomie alimentaire du territoire.

Gersan Moguérou a retracé l’histoire du projet de monnaie locale, depuis son démarrage en septembre 2015 lors d’une réunion de préparation du Forum Social Local 2016 jusqu’à la mise en circulation de la Bizh, ce jour, au FSL 2018. Il a présenté les aspects fondamentaux de la monnaie locale complémentaire et citoyenne, sa charte, ses valeurs, son fonctionnement…

Enfin, François Fagnot a partagé l’expérience du Galais, monnaie locale en circulation dans le pays de Ploërmel depuis novembre 2015. Gersan et François ont aussi rappelé les nombreux et fructueux échanges au sein des réseaux breton et national afin de s’entraider et de préparer l’avenir.

De nombreuses questions en provenance de futurs utilisateurs ou prestataires ont enrichi les débats.

Durant cet atelier, des membres de l’association étaient à disposition du public pour recueillir des adhésions et échanger des euros contre l’équivalent en Bizh. Ces activités se sont poursuivies tout au long du forum sur le stand de l’association car il était possible d’y effectuer des achats en Bizh : librairie, repas, buvette.

Au cours de ce samedi 27 janvier :

  • une centaine de consomm’acteurs ont adhéré à MLK-Gwened ;
  • de nombreux prestataires nouvellement agréés ou en cours de réflexion, ont été rencontrés ;
  • environ 2000 Bizh ont été mises en circulation.

La Bizh entre dans une nouvelle phase. Elle a aussi son propre site web www.bizh.bzh qui contient toutes les informations pratiques sur son utilisation.

L’association MLK-Gwened, quant à elle, poursuit son activité :

  • communication en vue de développer un véritable réseau de prestataires, œuvrant dans des domaines d’activités variés et sur l’ensemble des 34 communes concernées.
  • finalisation du site www.bizh.bzh avec parution, entre autres, de l’annuaire des prestataires et de la liste des comptoirs d’échange.
  • adaptation des outils de gestion de la Bizh.

L’association souhaite fortement l’implication de nouveaux adhérents — consomm’acteurs et prestataires — afin d’enrichir les échanges et de faire en sorte que cette monnaie soit en parfaite adéquation avec les réalités de notre territoire.

Retour sur l’année 2016-2017

Les membres de MLK-Gwened font une pause estivale, entre le 11 juillet et le 27 août. Il s’agit de nous reposer car l’automne sera chargé si nous voulons réussir la mise en circulation de la Bizh fin janvier 2018 !

Une fin 2016 décisive

En octobre 2016, il a été décidé que la monnaie circulerait dans la nouvelle intercommunalité « Golfe du Morbihan – Vannes agglomération ».

Entre novembre 2016 et janvier 2017, le nom — Bizh — de la Monnaie Locale Complémentaire Citoyenne a été choisi lors du Forum Social Local 2017. L’assemblée plénière du 22 mai 2017 a validé le genre féminin du nom et le logo de la Bizh.

Une feuille de route pour 2017

Une feuille de route a été adoptée pour que la Bizh soit mise en circulation en janvier 2018, lors du prochain et 10e Forum Social Local. Dans ce but, des groupes de travail ont été formés :

Le groupe communication repense tout le plan de communication et l’identité visuelle de la Bizh. Il a notamment préparé un nouveau dépliant qui sera distribué largement cet automne. Un nouveau site web dédié à la Bizh est en cours d’élaboration.

Les dessins des coupons seront présentés à la rentrée.

Le groupe réseau a rencontré de nombreux professionnels. Des étudiants de GEA de l’IUT de Vannes ont lancé une enquête pour connaître leurs attentes. Si vous êtes professionnel-le et intéressé-e, vous pouvez prendre contact avec nous.

Le groupe technique a établi un budget prévisionnel pour les années 2018 à 2020. Ont aussi été déterminés : le montant de la commission de reconversion, le montant des futures cotisations pour les particuliers et les professionnels ainsi que la procédure d’agrément des professionnels. Les aspects bancaires sont en cours d’étude. Tout ceci sera validé à la rentrée. Rappelons que la Bizh ne sera pas fondante et qu’il n’y aura pas de bonification.

Pendant cette année, MLK-Gwened a présenté son projet lors de plusieurs soirées-débats publiques et devant plusieurs associations locales.

Du travail pour l’automne 2017

Il reste encore du travail, notamment :

  • à valider la charte de la Bizh et les procédures d’adhésion des particuliers et des professionnels ;
  • à lancer le site web de la Bizh et les nouveaux supports de communication ;
  • à constituer les premiers réseaux de professionnels ;
  • à mieux faire connaître la Bizh et à préparer son lancement lors du FSL 2018…

… pour ce qui est des grandes lignes ! Car il y a aussi plein d’autres choses à faire.

Vous nous aiderez beaucoup à faire connaître la Bizh en parlant de ce projet autour de vous. Si le cœur et l’envie vous en disent, vous pouvez même devenir correspondant-e dans votre commune.

Si participer à l’élaboration de la Bizh vous intéresse, n’hésitez pas à rejoindre l’association. La rentrée est prévue lundi 28 août avec une assemblée plénière.

Bon été à toutes et tous !

Feuille de route pour une mise en circulation en janvier 2018

image feuille de route Bizh

MLK-Gwened souhaite mettre en circulation la monnaie Bizh en janvier 2018, lors du prochain Forum Social Local. C’est un véritable défi en si peu de temps mais nous espérons y arriver !

Trois groupes de travail ont été définis ; chacun a sa feuille de route.

Si l’une des tâches prévues vous intéresse, n’hésitez pas à venir aux ateliers. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez quand même nous faire part de vos idées, vos attentes…

Groupe “Communication”

Ce groupe a pour objet de mettre en œuvre le plan de communication de la future monnaie Bizh.

Etape 1 :

  • Branding : identité verbale/visuelle de la monnaie ;
  • Valeurs : de la Bretagne, modernité, humaine ;
  • Image de marque : notoriété et perception de l’audience.

Etape 2 :

Création des contenus/messages imprimés/sur Internet pour chaque segment.

1) Professionnels : les convaincre d’adhérer au concept, quels avantages ont-il à jouer le jeu ? Constituer une base avant lancement.

2) Consom’acteurs : informer et éduquer sur la MLCC, avantages par rapport à l’euro. Devenir acteur du changement, contribuer à l’économie locale. Constituer une base avant lancement.

3) Partenaires/médias : création d’un dossier de presse.

Liste des productions prévues : logo Bizh, dépliant, site internet, page Facebook/Framasphere, visuels des coupons, auto-collants pour vitrines, communiqué de presse, infographies et mini-vidéos ludiques à partager sur les réseaux sociaux.

Etape 3 :

Diffusion comm’ : presse (papier et web), radio, blogs, magazines gratuits de l’agglo, panneaux publicitaires mis à disposition gratuitement par la commune, affiches dans les lieux culturels de Vannes agglo, relais sur les pages facebook amis, relais sur les newsletters des réseaux amis.

Devenir partenaires d’évènements locaux (conférences, courses à pied de Vannes, fêtes bretonnes, etc.).

Impression de flyer / dépliants /affiches : via un programme de partenariats imprimeurs écologiques/papier recyclé.

Note : nous penserons aux personnes mal-voyantes.

Groupe “Technique”

L’objet de ce groupe de travail est de déterminer les paramètres techniques du fonctionnement de la monnaie et son financement.

Avant l’été, il s’agit…

  • d’étudier divers budgets en fonction de paramètres tels que le nombre de particuliers et de professionnels, le montant des cotisations… ;
  • de choisir un prestataire bancaire pour le dépôt du fonds de garantie ;
  • de choisir le(s) taux de reconversion en euros pour les professionnels ;
  • d’établir un plan de financement sur 3 ans.

Tout ceci dépend d’autres travaux qui se feront en concertation avec les autres groupes :

  • la charte et les critères d’agrément des prestataires ;
  • les réponses aux questionnaires du groupe réseaux ;
  • les coupons à imprimer : valeurs, nombre de coupons de chaque valeur…

À plus long terme…

les travaux suivants pourront être mis en chantier ensuite :

  • mettre en place un système de virements entre prestataires ;
  • étudier l’opportunité et la possibilité de paiements électroniques pour les particuliers ;
  • réfléchir au financement de projets locaux (micro-crédits) ;
  • participer à la réflexion sur les échanges entre monnaies locales pour permettre les paiements entre professionnels et fournisseurs qui sont dans des territoires différents ;
  • réfléchir aux moyens de verser des aides sociales en Bizh, en partenariat avec les collectivités locales.

Groupe “Réseaux”

L’objet du groupe est de réfléchir à la construction du réseau de la monnaie : les prestataires chez qui nous pourrons utiliser la monnaie, les partenaires qui nous aideront notamment à la diffuser.

Travail en collaboration avec les étudiants de l’IUT :

  • terminer le questionnaire destiné aux professionnels ;
  • établir la liste des destinataires du questionnaire ;
  • Les résultats complets de l’enquête seront disponibles en novembre 2017 mais nous aurons accès aux réponses non traitées tout au long du processus pour nous en inspirer dans nos actions.

Pour les prestataires :

  • définir un noyau de prestataires pour le lancement de la monnaie en janvier 2018, formaliser leur engagement (adhésion) ;
  • objectif : 150 prestataires au lancement de la monnaie ;
  • déterminer les futures modalités d’entrée dans le réseau : charte (en collaboration avec les autres groupes), modalités des prises de décisions (qui valide ? quand ? comment ?).

Pour les partenaires :

  • Préparer une enquête pour les collectivités locales et associations afin de déterminer leur aide possible, leur rôle…

Des actions :

  • Organiser des cafés-débats ouverts à tous ;
  • Rencontrer les associations de commerçants ;
  • Rencontrer les ambassadeurs de la monnaie pour définir leur rôle.

[Page mise à jour le 14 avril 2017]

Devenir correspondant.e de MLK-Gwened dans votre commune

correspondants au 2017-12-07

Carte mise à jour le 7 décembre 2017.

L’association MLK-Gwened cherche des correspondant.e.s dans les communes de l’intercommunalité « Golfe du Morbihan – Vannes agglomération ».

L’idéal serait que chacune des 34 communes ait au moins un.e correspondant.e local.e.

Le rôle de chaque correspondant.e sera d’être, dans sa commune, un relais de l’association, pour :

  • faire connaître le projet de monnaie locale complémentaire citoyenne ;
  • faire bénéficier MLK-Gwened de sa connaissance de la commune (personnes, lieux, usages) ;
  • d’aider à la sensibilisation et à la mobilisation des consomm’acteurs, des prestataires (professionnels) et autres acteurs (associations, collectivités…).

Les correspondant.e.s sont invité.e.s à participer autant que possible aux assemblées plénières de l’association (réunion chaque 4e lundi du mois) car il s’agit de temps forts d’information et de décision.

Des réunions entre correspondant.e.s pourront également être organisées dans les communes afin de renforcer les liens au sein de l’association.

Dans la carte ci-dessus, les communes où il y a un.e ou plusieur.e.s correspondant.e.s sont repérées par une frimousse.

Le projet de monnaie locale vous intéresse ?

Deux possibilités :

Rencontre des MLCC de l’ouest de la France à Augan

21 monnaies locales complémentaires citoyennes se sont rencontrées le 19 novembre à Augan.

Il y avait plus de 70 personnes aux Champ commun !

La matinée a été consacrée à un rappel historique des monnaies locales en France depuis 2010 puis au recensement des besoins des MLCC afin de constituer les ateliers de l’après-midi. Juste avant le déjeuner, la SoNantes (métropole de Nantes) a été présentée.

Dans l’après-midi, les ateliers ont permis aux MLCC d’échanger leurs points de vue et expériences : ce fut un moment très important au cours duquel les idées émanant des projets ont pu être confrontées aux réalités des monnaies en circulation, et où ces dernières ont pu relater leurs succès et difficultés.

En début de soirée, les participants ont pu apprécier le nouveau spectacle de la compagnie La Tribouille : “Par ici la monnaie”.
Après le dîner de galettes, la soirée s’est terminée au bar du Champ commun : bière, musique et danse.

Merci aux organisateurs !

Voir aussi le compte rendu sur le site de la monnaie locale du pays de Ploërmel (le Galais).

L’espace de circulation de la future monnaie est défini !

Il s’agit du territoire de la future intercommunalité « Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération » qui regroupera Vannes agglo et les communautés de communes de la Presqu’île de Rhuys et du Loc’h.

Pourquoi ce territoire ?

Parce qu’il correspond à un bassin de vie d’abord. C’est ensuite un ensemble de communes à l’échelle de laquelle de plus en plus de services publics seront organisés (bus, déchets, eau et assainissement…). C’est également un territoire complémentaire entre l’armor et l’argoet et avec une dimension touristique importante. Enfin, parce que cet espace permet un maillage du territoire et une complémentarité avec les projets de monnaies locales voisins : Le Galais dans le Pays de Ploërmel, Questembert, La Roche-Bernard et Auray.