Rapport d’activités 2016

L’association

L’association MLK-Gwened (acronyme de “Monnaie Locale Complémentaire-Vannes” en breton) est une association créée en février 2016 qui regroupe des citoyens habitant dans le pays de Vannes et désireux de créer une Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne (MLCC).

Le groupe a commencé à se réunir dès septembre 2015 et s’est petit à petit étoffé.

Dans un premier temps, chacun a pu exposer les raisons qui l’ont amené à vouloir s’impliquer dans un tel projet. Les motivations étaient diverses mais tournaient autour de la volonté de :

  • développer le commerce local et favoriser les circuits courts ;
  • favoriser une consommation responsable et respectueuse de l’environnement ;
  • se réapproprier la monnaie et lui redonner du sens ;
  • lutter contre la spéculation ;
  • favoriser le lien social et développer la citoyenneté ;
  • réduire la surconsommation ;
  • soutenir la diversité culturelle.

À partir de ces réflexions, le groupe a fait le choix de se constituer en association pour se lancer dans l’aventure de la création d’une monnaie locale complémentaire et citoyenne.

En février 2016, les statuts de l’association de préfiguration ont été rédigés et la déclaration faite en Préfecture.

En mars 2016, l’association s’est dotée d’un règlement intérieur.

Le siège de l’association est situé à la maison des associations de Vannes. L’association MLK-Gwened fait partie du réseau national des MLCC. Ainsi, elle participe régulièrement à des rencontres nationales ou interrégionales.

L’association fonctionne selon le principe de la collégialité c’est-à-dire que la responsabilité est partagée entre tous ses membres. Les décisions sont prises démocratiquement par consentement de tous les adhérents présents en assemblée plénière.

Les assemblées plénières ont lieu les 4e lundis du mois de 18h30 à 20h à la maison des associations de Vannes. Ce sont des instances de décisions. Des ateliers sont très régulièrement organisés les autres lundis pour travailler sur des points précis.

Au total, depuis septembre 2015, 56 réunions ont été organisées regroupant en moyenne 8 à 10 personnes.

Ce qui a déjà été fait

Les bases de la future charte de la monnaie

En mars 2016, le groupe a rédigé un texte qui pourra être la base de la future charte de l’association. Il s’agit des valeurs qui animent le groupe et vers lesquelles la future monnaie locale devra tendre. Les futurs utilisateurs devront adhérer à cette charte.

Des outils de communication

Le groupe a également travaillé à des outils de communication (flyers, site internet…), l’objectif étant de faire un gros travail d’information sur le projet à destination du plus grand nombre (consomm’acteurs, professionnels, élus, associations….).

Définition du territoire

En octobre 2016, le territoire de circulation de la future monnaie a été défini. Il s’agit de celui de la nouvelle intercommunalité « Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération ».

Choix du nom de la monnaie

En novembre 2016, une grande consultation a été lancée en vue du choix du nom de la future monnaie. Les citoyens ont été invité à faire des propositions de nom avant le 31/12/2016 selon certains critères (pas d’acronymes, maximum 3 syllabes, si possible un lien avec le territoire).

137 propositions ont été recueillies.

Janvier 2017. À partir de cette liste, toute personne ayant fait au moins une proposition a été invitée à donner la liste de ses 5 noms préférés. Cette présélection a permis de conserver 6 noms. Le choix définitif a été fait après débat, par vote des participants au Forum Social Local de Séné en Janvier 2017.

Il y a eu au total 78 votants. Le nom BIZH a été choisi avec une large avance sur les autres propositions :

  • le Lur : 44 voix (18,80%) ;
  • le Lién : 22 (9,40%) ;
  • la Sterne : 36 (15,38%) ;
  • le Gwened : 23 (9,82%) ;
  • l’Ilur : 40 (17%) ;
  • Bizh : 69 voix (29,48%).

Pour le moment le nom “bizh” n’a pas d’article. Le débat reste ouvert.

Pas de fonte

Le principe d’une monnaie fondante est qu’elle perd de sa valeur au fil du temps. L’objectif est de favoriser sa circulation et d’éviter la thésaurisation.

En mai 2016, MLK-Gwened a décidé de ne pas appliquer ce fonctionnement pour des raisons essentiellement pratiques

Pas de bonification

Le principe de la bonification consiste à verser au moment du change un peu plus de MLCC que d’euros (ex. : une bonification de 5% reviendrait à donner 21 bizh pour 20€). L’objectif principal est d’inciter les personnes à utiliser la monnaie locale.

En décembre 2016, MLK-GWENED a décidé de ne pas appliquer cette bonification pour des raisons pratiques et de coût financier. Par ailleurs,  les expériences montrent qu’elle a finalement peu d’impact sur l’adhésion des personnes, celles-ci adhérant à la monnaie surtout par conviction.

Discussions entamées et à poursuivre

De nombreuses discussions ont été entamées mais n’ont pas encore abouti à des prises de décision :

  • Agrément des prestataires : y a-t-il des critères d’adhésion pour les professionnels ? Si oui, lesquels et comment les évaluer ?
  • Taux de reconversion : lors de la reconversion vers l’euro, l’association garde-t-elle un pourcentage pour encourager les personnes à réutiliser leurs Bizh et si oui à quel taux  ?
  • Cotisation : quel montant pour les particuliers et les professionnels ?
  • Fonds de garantie : où déposer les euros échangés contre la monnaie locale et à quoi serviront-ils (financement de quels projets) ?
  • Bureaux de change : où seront-ils implantés et combien en faut-il ?
  • Le réseau : comment constituer un réseau suffisamment étoffé et diversifié pour faire vivre la monnaie ?
  • Quel financement pour le projet ?
  • Quels liens avec les autres projets en cours dans le Morbihan (La Roche-Bernard/Muzillac, Questembert, Auray, Lorient) ou les monnaies locales déjà en circulation (Ploërmel) et ailleurs ?.Pour avancer dans son projet et notamment dans la constitution d’un réseau de professionnels, MLK-GWENED a mis en place un partenariat avec des étudiants de l’IUT de Vannes qui travaillent sur le sujet.

Événements auxquels nous avons participé

  • 21 et 22 novembre 2015 : participation aux 12e rencontres des MLC au Pellerin (44) : lire le compte rendu.
  • 30 janvier 2016 : organisation d’un atelier au Forum Social Local de Séné : 70 participants et des représentants du Galais (MLC en circulation à Ploërmel) et des projets de MLC d’Auray et de Lorient.
  • 24 mars 2016 : présentation de MLK-Gwened au Pôle E2S Pays de Vannes.
  • 21 avril 2016 : rencontre à Auray avec le projet de MLC des pays d’Auray et de Questembert.
  • 14 au 16 mai 2016 : participation aux 13e rencontres des MLCC à Lignières (18) : lire le compte rendu.
  • 19 mai 2016 : rencontre à Plumergat entre La Gonette de Lyon et des MLCC bretonnes et normandes (le Segal de Lorient, le Galais de Ploërmel, la Gonette de Lyon, le Grain du Havre, les projets d’Auray, de Belle-Ile, de Muzillac-la Roche-Bernard et de Vannes).
  • 4 juin 2016 : stand MLC au village Alternatiba d’Auray avec le projet de MLC du pays d’Auray.
  • 5 juin 2016 : stand à la fête du lait bio, aux Jardins du Clérigo à Theix.
  • 8 juin 2016 : présentation de MLK-Gwened lors de la projection-débat du film DEMAIN organisé par la JCE Vannes.
  • 19 juin 2016 : stand au Festival de l’Arbre à Kerstéphanie (Sarzeau), organisé par l’association Chico Mendes.
  • 18 septembre 2016 : journée d’ateliers et de débats ouverts à tous, enfants et adultes, au restaurant scolaire Guyomard à Séné.
  • 20 septembre 2016 : stand au marché bio « Bio et local, c’est l’idéal », à Saint-Avé.
  • 24 et 25 septembre 2016 : stand à la Foire bio de Muzillac.
  • 13 novembre 2016 : stand à la journée « Climat de fête » organisée par Clim’actions.
  • 19 novembre 2016 : participation à la première rencontre des MLCC de l’ouest de la France à Augan.
  • 28 janvier 2017 : Forum Social Local à Séné.

Revue de presse