Le nom de la monnaie est… Bizh

image urne bizh

En octobre 2016, MLK-Gwened a lancé la réflexion autour du choix du nom de la Monnaie Locale Complémentaire Citoyenne avec l’intention de donner à chacun.e l’occasion de participer. Plusieurs ateliers ont été organisés pour définir la méthode de choix du nom de notre future monnaie.

En novembre 2016, nous avons lancé un appel à la population locale et chacun.e a ainsi pu proposer des noms jusqu’au 31 décembre : 137 propositions ont été recueillies !

Le 2 janvier 2017, toutes les personnes ayant proposé au moins un nom étaient invitées à donner la liste de leurs 5 préférés. Comme à 20 h, il restait plus de 6 noms, la présélection s’est poursuivie lors des autres ateliers du mois de janvier.

Samedi 28 janvier 2017 de 10 h à 12 h 30 à la maison des associations de Séné, le choix final a été offert aux participants du Forum Social Local.

Voici les 6 noms sélectionnés et présentés :

  • L’Ilur est une île du Golfe du Morbihan. Elle est propriété du conservatoire du littoral et gérée par le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan. Elle se veut exemplaire en matière écologique. Ilur renverrait à l’ancien breton « brillant », « rayonnant », « illustre ». On entend le mot « lur » qui veut dire « livre » en breton (unité monétaire et de mesure)
  • Le Lur signifie « livre » en breton : unité monétaire et de mesure. Il rappelle que la monnaie a longtemps été constituée d’une matière rare que l’on pesait : une mesure de sel, une pièce en métal précieux dont la valeur était celle de son poids. Le lur fait référence à l’économie réelle.
  • Bizh (sans article) est inventé à partir de lettres de « bise » et de Breizh. C’est un nom d’une seule syllabe, facile à mémoriser, à prononcer pour les enfants, à expliquer aux adultes. Ce nom est porteur de valeurs de partage, d’amitié, de relations sociales agréables et apaisées. Autant de valeurs que la monnaie locale veut promouvoir. En breton, Biz veut dire doigt et désigne également le point cardinal du nord-est.
  • La Sterne est un petit oiseau mais un grand migrateur dont une espèce niche dans le Golfe du Morbihan. En breton, « Stern » signifie : « métier à tisser ».
  • Le Lién (prononcé [lienne], orthographe du breton vannetais) est une voile en breton. Une voile permet d’avancer, grâce aux forces de la nature. Elle fait référence à un élément des navires qui ont fait la prospérité des Vénètes. Les métiers de la voile constitue toujours un élément important de l’économie du territoire.
  • Le Gwened : Vannes est la ville centre du territoire. Bro-Gwened, ou Pays Vannetais désigne aussi une large partie du MorBihan. Sonorité proche de « Gwenneg » qui signifie « sou » en breton. Mot facilement mémorisable et identifiable immédiatement au territoire.

Les personnes présentes qui n’avaient pas participé aux ateliers de présélection ont pu débattre de ces 6 noms.
Les clowns de la compagnie Face ô nez sont intervenus à plusieurs reprises, donnant à la matinée un tour joyeux et décalé !

les clowns votent

Enfin, le vote a commencé à 11h45 et s’est terminé à 12h40 afin que des participants au FSL en provenance d’autres animations puissent aussi voter.

Les modalités de vote étaient ludiques : chaque votant recevait 3 Kapla, qu’il pouvait répartir à sa guise dans les différentes urnes en fonction de ses préférences.

À 12 h 45, le bureau de vote a été fermé et le dépouillement a consisté à empiler les Kapla de chaque urne.

Ainsi, le résultat était visible immédiatement :

  • le Lur : 44 Kapla
  • le Lién : 22
  • la Sterne : 36
  • le Gwened : 23
  • l’Ilur : 40
  • Bizh : 69

Total : 234 Kapla pour 78 votants (234/3 car les votants ont utilisé tous leurs Kapla).

Le nom de la monnaie locale de l’agglomération vannetaise est donc : Bizh.

Pour le moment, le nom Bizh n’a pas d’article. Le débat à ce sujet reste ouvert, certains adhérents proposent même que chacun.e emploie l’article qui lui plaît ! Vous pouvez nous contacter pour exprimer votre point de vue.

L’association MLK-Gwened va maintenant travailler à l’identité visuelle de la monnaie : les dessins des coupons, le logo ou symbole monétaire, etc.

Et puisque cette monnaie est citoyenne, nous recueillons tous les avis et accueillons toutes les bonnes volontés intéressées par ce projet.

Professionnels, exprimez vos attentes

image fonctionnement MLCC

Un grand nombre de paramètres interviennent dans la conception de la Monnaie Locale.

Certains choix ont déjà été faits : fonte, bonification, territoire, nom…

Certains autres paramètres ont une grande influence sur le fonctionnement de la monnaie : taux de reconversion vers l’euro, montant des cotisations, diversité du réseau de professionnels utilisant la monnaie, etc.

Pour toutes ces raisons, il est nécessaire que les professionnels intéressés par la monnaie locale s’approprient son fonctionnement et participent à sa conception.

Vous êtes professionnels ?

Vous êtes commerçants, artisans, agriculteurs, entreprises de services, professions libérales, associations, collectivités… ? L’association MLK-Gwened lance une étude sur ce que vous attendez de la future monnaie locale et à quelles conditions vous êtes prêts à l’utiliser. Cette étude sera menée au cours de l’année 2017 avec des étudiants du département GEA de l’IUT de Vannes.

Dans les mois qui viennent, un questionnaire va être élaboré et une enquête sera lancée sur le territoire pour recueillir vos attentes.

Si vous êtes professionnel.le du « Golfe du Morbihan-Vannes agglomération », intéressé.e par cette étude ou par le fonctionnement de la future monnaie locale, le moment est venu de contacter l’association MLK-Gwened pour exprimer vos attentes.

La bonification n’est pas retenue

image bonification-francais

La bonification, par exemple de 5 %, consiste à donner 21 unités de monnaie locale en échange de 20 euros. Plusieurs monnaies (l’Élef, le Grain, le Bou’Sol…) pratiquent ou ont pratiqué ce système.

Nous avons décidé de ne pas l’introduire dans la conception de notre monnaie.

En effet, l’expérience du Galais (Ploërmel) et de l’Élef (Chambéry) nous montre que les utilisateurs adhèrent avant tout par conviction. La bonification n’a alors pas d’impact réel sur l’adhésion de nouveaux consomm’acteurs, notamment des personnes en précarité. La bonification est aussi souvent assimilée à une pratique commerciale que nous ne souhaitons pas adopter.

Pour l’association, la bonification a un coût financier qui peut être difficile à assumer. Elle nécessite aussi un surcroît de gestion administrative dans les bureaux de change.

Cela dit, l’association MLK-Gwened a toujours comme objectif de lutter contre la précarité mais cela se fera par un autre moyen.

Devenir correspondant.e de MLK-Gwened dans votre commune

correspondants au 2016-12-05

L’association MLK-Gwened cherche des correspondant.e.s dans les communes de l’intercommunalité « Golfe du Morbihan – Vannes agglomération ».

L’idéal serait que chacune des 34 communes ait au moins un.e correspondant.e local.e.

Le rôle de chaque correspondant.e sera d’être, dans sa commune, un relais de l’association, pour :

  • faire connaître le projet de monnaie locale complémentaire citoyenne ;
  • faire bénéficier MLK-Gwened de sa connaissance de la commune (personnes, lieux, usages) ;
  • d’aider à la sensibilisation et à la mobilisation des consomm’acteurs, des prestataires (professionnels) et autres acteurs (associations, collectivités…).

Les correspondant.e.s sont invité.e.s à participer autant que possible aux assemblées plénières de l’association (réunion chaque 4e lundi du mois) car il s’agit de temps forts d’information et de décision.

Des réunions entre correspondant.e.s pourront également être organisées dans les communes afin de renforcer les liens au sein de l’association.

Dans la carte ci-dessus, les communes où il y a un.e ou plusieur.e.s correspondant.e.s sont repérées par une frimousse.

Le projet de monnaie locale vous intéresse ?

Deux possibilités :

Rencontre des MLCC de l’ouest de la France à Augan

21 monnaies locales complémentaires citoyennes se sont rencontrées le 19 novembre à Augan.

Il y avait plus de 70 personnes aux Champ commun !

La matinée a été consacrée à un rappel historique des monnaies locales en France depuis 2010 puis au recensement des besoins des MLCC afin de constituer les ateliers de l’après-midi. Juste avant le déjeuner, la SoNantes (métropole de Nantes) a été présentée.

Dans l’après-midi, les ateliers ont permis aux MLCC d’échanger leurs points de vue et expériences : ce fut un moment très important au cours duquel les idées émanant des projets ont pu être confrontées aux réalités des monnaies en circulation, et où ces dernières ont pu relater leurs succès et difficultés.

En début de soirée, les participants ont pu apprécier le nouveau spectacle de la compagnie La Tribouille : « Par ici la monnaie ».
Après le dîner de galettes, la soirée s’est terminée au bar du Champ commun : bière, musique et danse.

Merci aux organisateurs !

Voir aussi le compte rendu sur le site de la monnaie locale du pays de Ploërmel (le Galais).

L’espace de circulation de la future monnaie est défini !

Il s’agit du territoire de la future intercommunalité « Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération » qui regroupera Vannes agglo et les communautés de communes de la Presqu’île de Rhuys et du Loc’h.

Pourquoi ce territoire ?

Parce qu’il correspond à un bassin de vie d’abord. C’est ensuite un ensemble de communes à l’échelle de laquelle de plus en plus de services publics seront organisés (bus, déchets, eau et assainissement…). C’est également un territoire complémentaire entre l’armor et l’argoet et avec une dimension touristique importante. Enfin, parce que cet espace permet un maillage du territoire et une complémentarité avec les projets de monnaies locales voisins : Le Galais dans le Pays de Ploërmel, Questembert, La Roche-Bernard et Auray.

Quel nom pour notre monnaie ?

affiche-7-2-final-gersan-francais

La réflexion est lancée ! C’est l’occasion pour chacun de participer concrètement à la construction de la monnaie.

En octobre, plusieurs ateliers ont été organisés pour définir la méthode de choix du nom de notre future monnaie. Entre novembre et décembre 2016, nous avons lancé un appel à la population locale et chacun.e a ainsi pu proposer des noms.  Vous trouverez ici les propositions recueillies.

En janvier, 6 noms ont été sélectionnés.

Pour choisir le nom final parmi ces 6 propositions

Nous vous attendons :

samedi 28 janvier 2017 de 10 à 12 h 30
à la maison des associations de Séné
lors du
Forum Social Local du Morbihan.

Après une présentation des noms sélectionnés, les participant.e.s seront invité.e.s à en débattre puis, de 11 h 45 à 12 h 30 chacun.e pourra voter, pour son ou ses noms favoris.

Le nom choisi sera annoncé à 12 h 45.

Vous pourrez aussi rencontrer les Monnaies Locales Complémentaires Citoyennes du Morbihan à la cantine du bourg, où elles tiendront un stand, samedi 28 de 10 h à 18 h.

Pour en savoir plus :

[mise à jour le 24 janvier 2017]
[mise à jour le 1er janvier 2017]
[mise à jour le 17 novembre 2016]

Le logo de MLK-Gwened

logo2.3texte-480x636

Voici le logo de MLK-Gwened. Le fond montre la carte du territoire choisi pour notre future monnaie locale : les communes de la nouvelle agglomération « Golfe du Morbihan – Vannes agglomération ».

Rappelons que MLK-Gwened est une association de préfiguration portant le projet de création de monnaie locale.

Le logo de MLK-Gwened présenté ici a une durée de vie limitée car dans quelques mois, nous choisirons le nom de la monnaie. Nous axerons alors toute la communication du projet autour du nom choisi, ce qui nous amènera à définir toute l’identité visuelle de la monnaie et à dessiner les coupons, le logo et le nouveau site web de la monnaie, refaire les dépliants, etc.

Motivations de MLK-Gwened

Les motivations de l’association ont été concrétisées dans sa charte :

« Nous sommes un groupe de citoyens, habitant dans le pays de Vannes, désireux de créer une monnaie locale complémentaire :

  • pour accompagner une relocalisation de l’économie ;
  • pour favoriser les liens entre acteurs locaux dans le respect de la Nature et de l’Humain ;
  • pour construire démocratiquement une société solidaire au sein de laquelle :
    • les richesses locales sont mieux réparties et redistribuées,
    • des produits sains et de qualité sont produits et distribués localement,
    • les biens communs sont préservés ;
  • pour soutenir la diversité culturelle. »

MLK-Gwened est une association collégiale. Les décisions sont prises par consentement.

Et vous, qu’attendez-vous de l’association MLK-Gwened et de la future monnaie locale complémentaire citoyenne ?